Écho des négociations



Publications récentes

1. Conseil général de la FMOQ

2. Dossier DMÉ

3. L'inscription sans visite

4. Résumé du Conseil général de la FMOQ du 30 septembre 2017

5. Appui quasi unamine des omnipraticens au renouvellement de l'Entente générale

6. Changement dans les codes de vulnérabilités : pas de panique!

7. Entente sur l'accessibilité : L'AMCLSCQ s'implique à Montréal et en Montérégie

8. Résumé du conseil de la FMOQ du 29 avril 2017

9. Rémunération mixte en maintien à domicile, soins palliatifs et santé mentale, c'est pour bientôt!

10. Inscription de nouveau patients : On ne lâche pas!!

11. Forfait rétroactif pour les médecins ayant adhéré à la rémunération mixte

12. Rémunération mixte et forfaitaire rétroactive

13. Rémunération mixte et clnique des réfugiés

14. Capsule vidéo : Utilisation du GAMF

15. Les mythes et la réalité de la Loi 20



Dr Sylvain Dion, président, AMCLSCQ


Résumé du Conseil général de la FMOQ du 28 avril 2018

Dre Gaëlle Camus

Rapport du président Louis Godin

Renouvellement de l'Entente générale :

  • Une augmentation paramétrique de l'ensemble des tarifs sera en vigueur probablement à partir du 1er août 2018. Un paiement rétroactif aura lieu par la suite pour le 1er avri au 1er août 2018.
  • Une nouvelle entente sur la pratique en CHSLD a été annoncée afin d'encourager les médecins à pratiquer en centre d'hébergement - voir l'infolettre de la RAMQ du 30 avril 2018 et la lettre d'entente 327.
  • Le renouvellement de l'Entente entre en vigueur le 1er avril 2018.

Les conditions d'application de l'enente prévoient la formation d'un groupe de médecins couvrant un CHSLD donné. Chacun reçoit un forfait trimestriel de 34$ par lit qui lui est attribué et chaque patient est pondéré 6:1 pour son GMF si applicable et pour la nomenclature de plus de 500 patients.

Il y a aussi un forfait pour le médecin responsable du groupe.

Il y a des réflexions en cours pour augmenter entres autres le tarif d'allocation de formation et ressourcement, une majoration de la rémunération à l'urgence en heures défavorables, une augmentation des tarifs des forfaits annuels de prise en charge et pour le médico-administratif.

Entente sur l'accessibilité :

  • Le taux d'inscription au 13 avril 2018 était de 79.6%. Cependant, les patients pris en charge via la lettre d'entente 321 ne sont pas pris en compte s'ils n'ont pas encore vu le médecin atttitré.
  • Le taux d'assiduité au 31 décembre 2017 était de 83,5%.
  • Rapport du directeur des affaires professionelles, Dr Michel Desrosiers
  • Il n'y aura pas de renouvellement au 1er juillet 2018 pour OMNIMAX. À compter de 2019, le renouvellement se fera au 1er janvier annuellement.
  • Des discussions sont en cours entre la FMOQ et la RAMQ afin de clsrifier ce qui est permis ou non concernant les frais accessoires, entres autres les frais pour des billets d'absence demandés par un tiers.
  • La mise en place de SYRA continue d'avoir des impacts sur la facturation, par exemple sur la comptabilité de l'intervention clinique en fonction de l'heure de début et de fin de la visite. N.hésitez pas à contacter la FMOQ pour leur faire part de votre réflexion sur le sujet.

Élection d'un membre au comité audit

À la suite de la démission de la Dre Anne Laliberté, Dre Marie-Pierre Laflamme a été élue comme membre du comité audit.

retour au haut de la page


Dossier DMÉ

À quand un DMÉ dans votre CLSC

Jean-Marc Hébert, responsable FMC, AMCLSCQ
décembre 2017

Nous avons récemment reçu une infolettre nous informant de l'amendement n.161 à l'EP 40 : Médecin de famille, prise en charge et suivi de la clientèle. On y décrit entre autres les modalités de remboursement pour les frais liés à l'utilisation d'un DMÉ.

Depuis plusieurs années, l'AMCLSCQ fait des représentations pour que les médecins qui travaillent en CLSC puissent bénéficier des mêmes outils technologiques que leurs collègues en cabinet.

En 2016, nous avons obtenu le soutien clérical en CLSC. Les normes ont été clairement établies, par contre l'application n'est pas uniforme.

Sous peu, le DCI Crystal-net (dossier clinique informatisé) sera déployé dans tous les CISSS. Bien qu'il comblera les besoins des archivistes, il n'en demeure pas moins que ce n'est pas un DMÉ (dossier médical électronique) comme les médecins le souhaitent.

Actuellement, seuls les médecins qui exercent en GMF et en cabinet ont un budget prédéterminé pour les frais liés à l'utilisation d'un DMÉ.

Devons-nous, si on exerce exclusivement en CLSC, baisser les bras et nous résigner?

Quels sont les moyens à notre disposition pour faire valoir nos droits quand on sait qu'il s'agit d'un outil permettant d'améliorer l'accessibilité et la prise en charge, et qui plus est, qu'il s'avère une priorité dans le contexte actuel?

Et bien, sachez que plusieurs CISSS ont accepté de déployer un DM au sein de leur équipe médicale en CLSC, dans le respect des modalités émises pour les médecins en cabinet.

Voici ces modalités :

  • Assurer des services de prise en charge et de suivi de clientèle en première ligne.
  • Avoir 150 patients et plus d'inscrits (tous les lieux de pratique confondus) incluant les patients qui ont fait l'objet d'un transfert en bloc (lettre d'entente 304).
  • Utiliser le Dossier santé Québec.

Comment devriez-vous procéder si vous souhaitez obtenir un DMÉ dans votre CLSC?

Il ne suffit pas d'exprimer à haute voix votre demande

  • De préférence, faites une demande en groupe
  • Il est mieux de faire la demande par écrit à votre CISSS, en argumentant vos besoins, particulièrement si vous rencontrez les modalités, et en spécifiant que vous exigez une réponse écrite avec un délai de réponse.
  • N'oubliez pas de mettre votre Association en copie conforme, ainsi que tous les partenaires que vous souhaiteriez impliquer (FMOQ, CMDP, chef de département).

Votre CISSS est tenu de vous fournir un environnement de travail conforme aux exigences de vos tâches.

Advenant un refus à une demande officielle de votre groupe, nous vus demandons d'aviser votre association ou la FMOQ afin de vous assister dans vos revendications légitimes.

retour au haut de la page



L'inscription sans visite

15 novembre 2017

Dernière opportunité pour éviter l'application de la loi 20

Comme vous le savez, il est dorénavant possible d’inscrire des patients sans avoir à les rencontrer immédiatement.

Cette mesure était depuis longtemps réclamée par nombre de médecins qui trouvaient absurde de voir des patients en bonne santé pour qu’ils soient considérés dans leur clientèle.

La RAMQ nous informait la semaine dernière des modalités pour procéder à l’inscription d’un bloc de patients et la FMOQ en précisait davantage dans son infolettre de la semaine dernière.

La balle est maintenant dans le camp des omnipraticiens. Il nous incombe de signifier au ministre de la Santé notre volonté d’inscrire un plus grand nombre de patients et d’éviter qu’il ne mette à exé- cution la loi 20 qui nous menace en 2018. 

Que feront les médecins de CLSC?

À la suite de notre récent sondage, quelque 176 médecins qui inscrivent des patients y ont répondu.

De ce nombre, plus de 53 % ont indiqué qu’ils n’inscriront aucun patient avec cette nouvelle règle d’inscription.

Je dois vous l’avouer, votre Exécutif demeure pour le moins perplexe de cette position. Comme je l’ai mentionné précédemment, il s’agit là d’une occasion d’inscrire des patients non vulnérables qui, pour la majorité, ne consulteront leur médecin qu’au besoin. Votre seule obligation est de les inscrire de façon officielle d’ici les 3 prochaines années.

Certes, cette nouvelle mesure demeure volontaire, mais je vous laisse le soin de réfléchir à l’effort individuel et collectif que nous devons faire au cours des prochaines semaines. 

retour au haut de la page



Résumé du Conseil général de la FMOQ du 30 septembre 2017

Dr Sylvain Dion, Président de l'AMCLSCQ
18 octobre 2017

Rapport du président Louis Godin

Renouvellement de l'entente générale : Le taux de participation des membres en règle par vote électronique a été de 60% avec 96% des votes pour la proposition et de 4% contre.

Les représentants des associations ont donc pu adopter à l’unanimité la résolution et entériner officiellement l’entente. Dr Godin fut touché de cet appui de masse.

Les objectifs de l’entente sont de s’assurer d’atteindre l’équité de rémunération avec le reste du Canada, de mettre en branle un processus de correction de l’écart entre les omnipraticiens et les spécialistes au Québec et de s’assurer que les sommes récurrentes et non récurrentes soient versées. Lors de l’AGA de notre association en octobre, vous serez invités à nous remettre par écrit 2 suggestions sur l’utilisation des sommes, sous la discrétion de la FMOQ, dans le but de supporter la pratique des médecins dans les services aux patients ou autres priorités à court terme.

Entente sur l'accessibilité : Le taux d’inscription en date du 15 septembre 2017 est de 77,5% (75,6% en avril 2017). Le taux d’assiduité est de 81,6%.

L’inscription sans visite est finalement acceptée au ministère et sera possible d’ici quelques semaines. L’attribution des patients aux médecins volontaires demeure sous la responsabilité des GAMF en respect du profil de la population de chaque territoire. Un médecin dont la clientèle vulnérable respecte la proportion minimale de 33% pourra demander des patients D et E.

La RAMQ informe par lettre chacun des patients du nom du médecin et y joint un formulaire de consentement qui doit être retourné dans les 30 jours.

Ceux qui sont vulnérables doivent être vus dans les 12 mois et les non vulnérables dans les 36 mois. Ils sont réputés inscrits aux fins du calcul du nombre d’inscriptions. La visite de prise en charge pourra être facturée lors d’une visite sur rendez-vous ou en accès adapté.

L’organisation de journées d’inscriptions massives par plusieurs associations régionales demeure intéressante. Cependant, il faut préciser que ces inscriptions sans visite sont une démarche ultime pour vider les GAMF tout en répondant à la demande des patients d’obtenir un rendez-vous avec un médecin lorsque nécessaire. 

Dossier médical électronique : Nouvelles modalités pour les médecins n'ayant pas adhéré au programme précédent.

Rapport du directeur des affaires professionnelles, Dr Michel Desrosiers

Développement du mode mixte : L'infolettre 181, nouveaux secteurs admissibles à la rémunération mixte, a été envoyé par la RAMQ la veille du Conseil. L'association n'a pas pu se l'approprier, mais nous y reviendrons dans un autre communiqué.

Le mode mixte entre en application le 1er octobre 2017 pour la santé mentale et le maintien à domicile (incluant les soins palliatifs) en CLSC et dans d'autres secteurs.

Des lettres d'entente accordant des rétroactivités depuis le 1er avril 2015 ont été conclues. Les médecins disposent de 3 mois à la suite de la mise en vigeur du mode dans le secteur en cause pour adhérer au mode mixte et profiter de la rétroaction selon les mêmes conditions que les secteurs précédents (mise à part l'exclusion des heures rémunérées selon le Régime B des honoraires fixes). 

Les médecins peuvent toujours ahérer plus tardivement, sans attendre la date de leur renouvellement, mais ils n'auront pas le bénéfice de la compensation rétroactive.

retour au haut de la page



Appui quasi unamine des omnipraticens au renouvellement de l'Entente générale

Dr Sylvain Dion, Président de l'AMCLSCQ
13 octobre 2017

L’information est déjà connue : les membres de la FMOQ ont appuyé, avec une large majorité, l’ac-cord de principe intervenu entre la FMOQ et le Conseil du trésor qui visait le renouvellement de l’Entente générale.

Suite à la tournée d’information réalisée par le Dr Godin, les médecins ont appuyé la proposition à 96 %.

Un taux de participation significatif de 60 % vient, hors de tout doute, signifier aux délégués du Con-seil général de la FMOQ l’appui massif de nos col-lègues aux termes de cet accord.

Tel que le prévoient les statuts de la FMOQ, les délégués ont entériné, à l’unanimité, cet accord de principe le 30 septembre dernier.

Les membres de l’AMCLSCQ ont appuyé l’entente de principe.

64 % de nos membres en règle, 496 médecins sur 781, ont exercé leur droit en participant au vote consultatif pour le renouvellement de l’Entente gé-néral et 96 % des votants en ont appuyé les termes.

Nous vous remercions d’avoir pris le temps de signifier votre opinion illustrant du même coup du désir de nos membres de s’impliquer dans la vie syndicale.

retour au haut de la page



Changement dans les codes de vulnérabilités : pas de panique!

Dr Sylvain Dion, Président de l'AMCLSQ
26 septembre 2017

Nous avons reçu la semaine dernière une infolettre de la R.A.M.Q. nous informant de changements aux codes de vulnérabilités. Cette nouvelle a créé, semble-t-il, beaucoup de confusion sur le terrain.

L’infolettre demeure un document administratif à l’usage de la R.A.M.Q. et il est vrai que pour les médecins il est parfois difficile de s’y retrouver.

Je tiens à vous informer que la FMOQ vous fera parvenir d’ici peu un guide pratique d’application des changements apportés. Pour l’instant, il n’est pas nécessaire de tout modifier. Les changements pourront être faits au fur et à mesure des consultations de vos patients.

Surveillez le prochain Zoomlettre de la Fédération pour en savoir d'avantage.

retour au haut de la page



Entente sur l'accessibilité : L'AMCLSCQ s'implique à Montréal et en Montérégie

12 juin 2017

En marge des efforts individuels que nous faisons pour accroître nos inscriptions et vider les GAMF, l’Exécutif de l’Association a cru bon de s’impliquer plus activement sur les territoires où l’effort est le plus important.

À cet effet, des rencontres sont prévues avec les chefs de service médical de Montréal le 14 juin prochain, et de la Montérégie le 15 juin prochain. À cette occasion, nous souhaitons faire le point avec chaque équipe des efforts déployés à ce jour et comprendre les taux d’inscription moyens que nous retrouvons chez les médecins de CLSC pour ces deux régions.

Aussi, nous avons besoin de déterminer l’impact que nos médecins œuvrant dans les programmes spéci-fiques tels que soins à domicile, soins palliatifs, santé mentale pour ne nommer que ceux-là ont sur les taux d’inscriptions qui, aux yeux MSSS, sont insuffisants compte tenu des besoins ressentis dans la population. Il nous apparaît donc important de mieux documenter la réalité de la pratique en CLSC pour ensuite faire des représentations pertinentes.

Lors de ces rencontres, nous en profiterons pour tenter d’établir des cibles d’inscription pour les équipes con-cernées en tenant compte de leurs types de pratique.

Comme plusieurs chefs de service et médecins en CLSC ne sont pas membre de notre Association, nous nous sommes assurés d’informer les présidents des autres associations régionales concernés de la démarche que nous avons entreprise.

retour au haut de la page



Résumé du conseil de la FMOQ du 29 avril 2017

18 mai 2017

Rapport du président Louis Godin

Rémunération mixte : Certaines modalités sont ré-glées, mais elles restent à être mises en vigueur :

Soins palliatifs et maintien à domicile :

  • Forfait + 71,51% de l’acte des services médicaux;
  • Forfait + 40% des actes médico-administratifs;
  • Forfait +62,15% des actes sur base de temps.
  • Honoraires fixes (HF) + 27,74% des services médi-caux;
  • Honoraires fixes (HF) + 19,4% des actes sur base de temps (par exemple l’intervention clinique).

 Santé mentale jeunesse et adulte :

  • Tarif horaire ou honoraires fixes + 40,28% de l’acte.

Des précisions suivront.

Paiement rétroactif du mode mixte : Après des re-tards et des erreurs, le paiement doit se faire en mai.

AMP : Abolition des AMP pour les médecins de 15 ans à 20 ans de pratique s’applique depuis le 1er sep-tembre 2016.

Entente sur la prise en charge en bloc de pa-tients depuis le 1er avril 2017 : Au minimum 250 patients et maximum 1000 patients, par médecin ou par un groupe de médecins, dans le même site ou hors site; bénéficie des avantages liés à l’inscription; droit au supplément prévu pour la prise en charge lors de la première visite; les patients comptent dans la clientèle inscrite du GAMF.

Frais accessoires : Nouvelle tarification pour les pla-teaux de chirurgie, pour la vasectomie. Comité mixte avec la RAMQ pour discuter des questions encore en litige (billets d’absence, photocopies, résumés de dossier ...).
Renforcement des pouvoirs de la RAMQ (Loi 92) : Depuis décembre 2016, avec des possibilités d’amendes, inspections, sanctions administratives à l’initiative de la RAMQ même en l’absence d’une demande par un patient.
Projet de Loi 130 : La loi 130 n’a pas encore été adop-tée donc tout avis à signer doit être voté par le CMDP et non selon l’avis seul du DSP.

Comité de révision des statuts et des règlements de la FMOQ : Il y aura des consultations et des son-dages auprès des présidents d’association, des membres du Bureau, des membres du Conseil et des membres de la FMOQ. Inscrivez-vous: le 24 mai à Brossard, le 30 mai à Québec, le 31 mai à Laval.

CaRMs : 56 postes sont demeurés vacants en méde-cine de famille au Québec, comparativement à aucun au Canada, et 2 dans les autres spécialités. On ne peut s’empêcher de croire que ce résultat a été influencé par les mesures coercitives, le discours négatif sur les méde-cins de famille et l’écart de rémunération avec les spécialistes.

Entente sur l’accessibilité :

  • Le taux d’assiduité est atteint depuis janvier 2017 (81,8%).
  • Le taux d’inscription est à 75,6% au 14 avril 2017. Il faut un engagement de tous pour atteindre la cible de 85% qui demeure la seule garantie absolue de faire abroger la Loi 20.
Vider les GAMF augmentera aussi les possibilités de discussion avec le ministre. Des actions sont entre-prises par chacune des associations.

La FMOQ tente toujours de convaincre le ministère de permettre la préinscription, car les patients veu-lent avoir un médecin, pas nécessairement en voir un.

Renouvellement de l’Entente générale : Au-delà des sommes, il doit y avoir absolument une mécanique de correction de l’écart de rémunération entre les médecins de famille et les autres spécialistes du Québec. Tout projet-cadre sera soumis au vote de l’ensemble des membres.

Finalement, la FMOQ fait actuellement une analyse des options judiciaires possibles face à toutes les lois et réglementations.

Rapport du comité des communications :

Journée mondiale des médecins de famille le 19 mai : Portez fièrement votre macaron!

Lucide (ligne utilisée pour communiquer l’inacceptable et le désastreux) : Une ligne pour dénoncer les impacts des réformes du ministre sur le réseau de la santé sera mise en fonction. Les médecins pourront dénoncer au service des communications de la FMOQ via LUCIDE.

Rapport de la direction des affaires professionnelles

Omnimax : Le renouvellement OMNIMAX se fera en juillet, pour une période de 18 mois seulement afin de permettre le renouvellement au début de l’année civile soit en janvier 2019, ce qui devrait simplifier la gestion des franchises. Les primes resteront les mêmes pour la période.

Comité pour le contrôle des coûts des assurances : Le résultat des travaux de ce comité est déce-vant. Les deux éléments qui contribuent le plus à l’évo-lution des coûts sont les prix des nouveaux médica-ments et l’évolution des honoraires des pharmaciens.

Frais accessoires : Son encadrement a d’abord été modifié le 10 novembre 2015 par la Loi 20. Des médecins peuvent donc faire l’objet de demandes de remboursement pour des frais de prélèvement en lien avec des tests diagnostiques avant le règlement abolis-sant les frais accessoires le 26 janvier 2017, mais pas avant le 26 janvier 2016.

Le règlement a des impacts importants sur plusieurs soins et services (pessaire, MAPA, stérilets de cuivre en dehors d’un avortement, vaccins non fournis par la santé publique, accès à des attelles préfabriquées …).

N’hésitez pas à dénoncer à la FMOQ d’autres situations problématiques affectant les services à la population.

Rapport de la direction de la planification et de la régionalisation :

Prise en bloc : Retour sur la prise en bloc de patien-tèle, assiduité en GMF non affectée par certaines visites (par exemple urgence P1-2-3, P4-5 si hospitalisa-tion, visite à un autre GMF avec entente de services ...), accès à la rémunération bonifiée même si moins de 500 patients inscrits (si au moins 300 patients inscrits, au moins 150 jours travaillés en 1re ligne, au moins 4 patients vus par jours travaillés, avoir une pratique signi-ficative particulière).

PEM ETP, unités de 12 heures : Indicatif qui permet à l’établissement de suivre son PEM, il permet d’objec-tiver les besoins afin de combler les services attendus.

AMP : Situations d’emblée autorisées par le ministère s’il s’agit d’une recommandation conjointe du DSP et du chef du DRMG, par exemple les AMP mixtes prise en charge 250 patients et CHSLD 6h.

Certaines autres situations pourront être analysées pour d’autres activités (soins palliatifs, patients admis, santé au travail, réadaptation...).

retour au haut de la page



Rémunération mixte en maintien à domicile, soins palliatifs et santé mentale, c'est pour bientôt!

11 mai 2017

La FMOQ et le MSSS se sont entendus sur les moda-lités de la rémunération mixte pour les programmes de maintien à domicile, soins palliatifs et de santé mentale en CLSC. Il ne reste plus qu’à la RAMQ de fixer une date de mise en application, ce qui devrait nous être communiqué dans les prochaines semaines.

Mode mixte en soins à domicile et soins palliatifs

  • Pour les médecins rémunérés à honoraires fixes, la rémunération mixte prévoit l’ajout de pour-centages des actes effectués.
  • Pour les médecins à tarif horaire, ils bénéficient d’un forfait horaire de 57.12 $ auquel s’ajoute un pourcentage plus important des actes.

Les modalités fines de facturation du mode mixte en soins à domiciles et soins palliatifs seront communiquées ultérieurement.

D’ores et déjà, nous savons que des actes spéci-fiques sont prévus dans la nomenclature de ces secteurs à savoir, entre autres, l’évaluation médi-cale globale d’un patient complexe, les visites de suivi et celles effectuées en urgence, les échanges interdisciplinaires avec les proches des patients. Des échanges téléphoniques avec le personnel du programme de soutien à domicile sont également prévus.

Mode mixte pour le programme de santé mentale

Le mode mixte en santé mentale diffère :

  • Pour le médecin rémunéré à tarif horaire, il conserve sa tarification horaire à laquelle s’ajou-tera un pourcentage plus faible des actes qu’il effectuera.
  • Pour le médecin à honoraires fixes, il maintient ses honoraires auxquels s’ajoutent un pourcen-tage des actes.

Pour ce programme aussi, la FMOQ et le MSSS ont convenu d’actes spécifiques notamment la visite de prise en charge ainsi que le suivi psychiatrique, l’examen physique du patient lors d’un suivi psychiatrique, de même que les échanges interdis-ciplinaires entre les intervenants de santé mentale sur une base de temps. Un acte de psychothérapie est également prévu et l’intervention clinique demeure facturable.

La suite…

Une fois la date de mise en vigueur déterminée nous vous la communiquerons sans tarder. S'ajoutera une infolettre de la R.A.M.Q. qui vous expliquera les tenants et aboutissants de cette rémunération mixte pour ces programmes.

Il s’agit, pour les médecins concernés, d’un aboutis-sement heureux à la suite d'un travail colossal réalisé par la permanence de la FMOQ pour arriver à un mode de rémunération cohérent avec leurs pratiques.

retour au haut de la page



Inscription de nouveau patients : On ne lâche pas!!

11 mai 2017

Les médecins de CLSC poursuivent leurs efforts pour l’inscription de nouveaux patients que ce soit en CLSC ou en CLSC-cabinet pour ceux qui ont une pratique mixte en première ligne.

Le GAMF s’améliore avec le temps : un important travail d’épuration et de validation de coordonnées rend plus facile la prise de rendez-vous.

Les attributions particulières pour les coordonna-teurs sont à la hausse, à la satisfaction des méde-cins.

De concert avec les mesures mises en place dans les DRMG, votre association vous encourage à pour-suivre vos efforts pour assurer à un plus grand nombre de patients en attente sur les GAMF un médecin de famille dans les prochains mois.

retour au haut de la page



Forfait rétroactif pour les médecins ayant adhéré à la rémunération mixte

Le ROSPI (Rapport d’organisation des services de la patientèle inscrite) est disponible dans les services en ligne de la R.A.M.Q. depuis plus d’un an pour les médecins rémunéré à l’acte en cabinet et l’est maintenant pour les médecins oeuvrant en CLSC.
L’intérêt de ce rapport est d’avoir de l’information sur notre profil de pratique, notre clientèle, son profil de consommation, la répartition selon l’âge et notre taux d’assiduité.
Si vous avez une pratique de groupe, le profil de votre clientèle pour vous et votre équipe est égale-ment identifié. Ce portrait peut s’avérer intéressant puisqu’il permet de mieux connaitre le comporte-ment de vos patients et le cas échéant, d’améliorer votre accessibilité ou, à tout le moins, assurer une accessibilité suffisante à vos patients par votre groupe.
Je vous invite à aller consulter les services en ligne de la RAMQ au www.ramq.gouv.qc.ca/omni-sel pour consulter votre ROSPI.

5 mai 2017

Les médecins qui ont adhéré à la rémunération mixte entre le 1er novembre 2015 et le 31 janvier 2016 (28 février 2016 pour les médecins en UMF) ont reçu un premier versement du forfait rétroactif pour la période du 1er avril 2015 au 31 octobre 2015.

Malheureusement, pour une très grande majorité de ces médecins les calculs de la RAMQ se sont avé-rés erronés.

La RAMQ a produit des fichiers que la FMOQ a ana-lysés avec soin pour s’assurer que les montants dus soient correctement versés.

Aujourd’hui le 5 mai, plus de 200 médecins de-vraient recevoir un montant ajusté de leur forfait rétroactif. Celui-ci pourrait cependant faire l’objet d’autres vérifications.

Pour près de 200 autres médecins qui ont adhéré tardivement au mode mixte en janvier 2016, les montants forfaitaires seront versés ultérieurement.

La FMOQ demeure vigilante pour que les sommes dues vous soient versées le plus rapidement pos-sible.

retour au haut de la page



Rémunération mixte et forfaitéraire rétroactive

22 mars 2017

Les médecins ayant adhéré à la rémunération mixte entre le 1er novembre 2015 et le 31 janvier 2016 sont toujours en attente de l’intégralité du versement forfaitaire promis.

Ce montant représentait 20 $ par heure pour les heures travaillées entre le 1er avril et le 31 octobre 2015.

Pour la majorité des médecins qui bénéficieront dece forfait, les calculs de la R.A.M.Q. se sont avérés
inexacts lors du premier forfait versé en décembre dernier.

La FMOQ exerce toujours des pressions pour que la R.A.M.Q. remédie à la situation le plus rapidement possible et que les médecins ciblés par ce versement puissent obtenir les sommes dues dans les meilleurs délais.

Aux dernières nouvelles, la R.A.M.Q. devrait être en mesure de verser la totalité de ces montants forfaitaires en avril prochain.



Rémunération mixte et clinique des régugiés

22 mars 2017

La FMOQ est encore à négocier avec le MSSS les paramètres de rémunération mixte dans différents secteurs.

Certains de nos membres ayant des activités en clinique de réfugiés nous ont rappelé que leur secteur de pratique n’avait pas fait l’objet de travaux pour l’élaboration d’un mode de rémunération leur permettant d’obtenir les augmentations prévues avec la rémunération mixte.

La FMOQ a déjà, à deux reprises, fait part de la réalité des médecins à la table des négociations. Malheureusement, les négociateurs du MSSS nous ont signifié une fin de non-recevoir et qu’il ne procéderait pas à l’étude d’un mode de rémunération mixte adapté à leur type de pratique.



Capsule vidéo

22 mars 2017

Utilisation du GAMF

Nous souhaitons partager avec vous une capsule vidéo explicative sur l'utilisation du GAMF et la création d'une liste de patients.

Pour la visionner, il s’agit de cliquer sur le lien suivant https://youtu.be/BnNQa7Yysiw

Nous profitons de l’occasion pour remercier le Dr Philippe Cimon, médecin de CLSC en Outaouais, pour cette excellente initiative.

Nous espérons que cette capsule saura vous être utile. Bon visionnement.



Les mythes et la réalité de la Loi 20

27 dévrier 2017

Il est minuit moins une pour éviter la gestion absolue de votre travail pour les 50 prochaines années. Pour éviter la loi 20, la seule solution c'est l'entente sur l'accessibilité. Celle-ci consiste à ce que 80% de la population ait un médecin de famille avec un taux d'assiduité de 80%.

Mais que nous dit la Loi 20 adoptée en novembre 2015 et dont plusieurs articles ne s'appliqueront que si les objectifs de l'entente sur l'accessibilité ne sont pas atteints?
Pour consulter le tableau sur les mythes et la réalité de la Loi 20 cliquez ici

Posez-vous la question

Préférez‐vous faire des changements à votre pratique de façon volontaire ou alors être obligé par la Loi
20 et surtout subir les aspects négatifs de son application : coupure de rémunération, perte de votre
autonomie professionnelle et la perte de la gestion de votre horaire ?

Rappelez-vous

Si tous les médecins inscrivent 100 patients d'ici le 31/12/2017, la loi 20 sera abrogée donc éliminée. N'oubliez pas que les sanctions de La Loi 20 s'appliqueront de façon individuelle. Il est fort probable que les médecins en CLSC soient particulièrement touchés étant donné le niveau d’inscription actuel.

Et surtout

Apportez des changements à votre pratique pour les patients, pour la population et pour la médecine
de famille!

Nous vous souhaitons de bonnes actions.



Fichier(s) à télécharger

Design du site: Denis Paquet Infographiste